radio babel marseille

Créé en 2013 sous l’impulsion de Gil Aniorte Paz, Radio Babel Marseille est un combo vocal rassemblant Gil Aniorte Paz, Fred Camprasse, Mathieu Jacinto, Mehdi Laifaoui et Willy Le Corre.  Les cinq chanteurs aux ailleurs composites – l’Algérie,  l’Andalousie, la Guadeloupe, la Bretagne, l’Auvergne, le Mali – opèrent à de véritables performances a cappella, la polyphonie appelle les rythmes de la rue, les cessions rythmiques africaines, les musiques actuelles, le hip hop, les mélopées andalouses et algériennes.
Comme une tour de Babel, les langues espagnole, arabe, occitane, swahili, bambara et française, irisées de rythmes de beat-box et de groove méditerranéens, résonnent dans un vibrant appel du grand large. Une aventure a cappella exaltante qui navigue au fil des voix et de mille évocations d’Ailleurs, que ces 5 chanteurs, assis sur les quais, le regard posé sur l’horizon, tissent dans un souffle ouvert aux vibrations du monde.
Radio Babel Marseille construit au fil de ses compositions un espace linguistique unique dans lequel la poésie se déploie, devient musique et peu à peu passant de langue en langue, se transcende. Les poètes convoqués ici : Louis Brauquier, Charles Beaudelaire, Léon-Gontran Damas, Jonas, MC Duval… construisent à partir de la langue française des déplacements, ils y évoquent des voyages, des exils, des révoltes. Et la poésie, à travers la musique de Radio Babel Marseille, continue de voyager dans des sonorités et des langues étrangères : l’arabe, l’espagnol, l’occitan, le bambara, le swahili… Marseille n’est bien sûr pas fortuit, c’est dans cette ville monde que le Quintet vit et compose. Marseille par essence ville de cultures polyphoniques est un fabuleux laboratoire de la francophonie. En cela, Radio Babel Marseille procède à un travail de traduction : d’une langue à l’autre, d’une tradition musicale à une autre, pour opérer à un véritable acte de création à la fois poétique, profond et énergique. Ce sont les voix de Radio Babel Marseille qui transmettent avec la pluralité de leurs tessitures et de leurs timbres cette unité perdue de la lointaine Babel.
Share: